La semi-conserve d’anchois marocaine, est un produit d’une ressource naturelle très recherchée et associée à un vrai savoir faire marocain.

La semi- conserve se base sur la technique de salage qui consiste à inhiber par le sel toute prolifération bactérienne.

Etant donné qu’elles ne sont soumises à aucun traitement thermique, les semi-conserves constituent une denrée périssable quelle que soit la teneur en sel et peuvent être préservées uniquement par le froid.

 

En 2012, l’industrie de la semi-conserve regroupe 34 unités dont 17 basées à Agadir. Elles ont traité un volume de 27 446 tonnes de matière première et ont produit 17 840 tonnes de semi-conserves.

Ce secteur d’activité emploie une main d’œuvre estimée à 8 419 personnes.

Toute la production est destinée à l’export pour une valeur de 1 185 millions de dirhams. Les marchés de l’UE sont les principaux demandeurs, suivis des marchés américains.

 

Principales destinations des semi-conserves marocains en valeurs

Type de diagramme de fabrication d’une semi conserve

Reception
>
Pré-salage
>
Etetage et éviscération
>
Salage et mise en fûts
>
Maturation
>
Pelage
>
Essorage
>
Filetage et emboitage
>
Jutage et scellage

Évaluer cet élément
(0 Votes)