L’industrie de la farine de poisson a vu son apparition au Maroc vers les années 50, pour répondre aux besoins de traitement des déchets de l’industrie de la conserve. Cela comprend également le poisson dit non usinable, refoulé au niveau du CAPI (comptoir d’agréage du poisson industriel) qui ne répond pas aux critères de fraîcheur, de qualité et de moule.

Cette branche d’activité se penche de plus en plus vers la production d’une huile valorisée destinée à la consommation humaine et une farine de haute valeur protéique dont la demande ne cesse de s’accroitre ces dernières années.

 

L'activité de la farine et huile de poisson est assurée par 25 unités en 2012. Ces unités, situées principalement à Laâyoune et Tan Tan, ont produit 65 596 tonnes de farine et 17 890 tonnes d’huile de poisson.

La farine et l’huile de poisson sont destinées à l’approvisionnement du marché local d’aviculture ainsi que le marché international d’élevage et d’aquaculture qui sont des grands demandeurs de protéines animales.

Trois sociétés se sont spécialisées dans la production d’huile de poisson pour la consommation humaine.

 

Principales destinations de la farine de poisson en valeurs


 

Principales destinations de l'huile de poisson en valeurs

Type de diagramme de fabrication de conserve de pélagique

Huile de poisson brute
>
Chauffage à la vapeur
>
Filtration à membrane
>
Cristallisation
>
Filtration presse
Stockage oléines
Stockage stéarines

Évaluer cet élément
(0 Votes)