Précieux pour la santé

Les oméga 3 sont des lipides, ce sont des acides gras polyinsaturés essentiels, car l’organisme ne peut pas les synthétiser, ils doivent être obligatoirement apportés par l’alimentation.

Ils participent à l’élaboration des parois qui entourent nos cellules et facilitent par leur présence la transmission des signaux entre l’intérieur et l’extérieur de la cellule. De plus, ils jouent un rôle primordial dans de nombreux processus biochimiques de l'organisme, notamment la régulation de la tension artérielle, l'élasticité des vaisseaux, les réactions immunitaires et anti-inflammatoires, et l'agrégation des plaquettes sanguines. Aussi, un apport en Oméga 3 contribue au bien-être du cœur et des artères et au bon fonctionnement du cerveau.

Enfin, les acides gras ont un rôle anti-âge important.

 

La famille des Oméga 3

  • L’acide alpha-linolénique : qualifié d’« essentiel », ALA est le précurseur de la famille, il est nécessaire à la synthèse des autres Oméga 3.
  • L’acide eicosapentaénoïque : EPA, le corps humain peut le synthétiser à partir de l’ALA mais en très faible quantité, il est donc important de consommer des aliments riches en EPA notamment les poissons gras. Par ailleurs, l'EPA se transforme en eicosanoïdes de série 3, des substances qui contribuent à la protection des artères et du cœur et qui ont des effets anti-inflammatoires et anti-allergiques reconnus.
  • L’acide docosahexaénoïque : DHA, tout comme l’EPA, le DHA est retrouvé en forte quantité dans les poissons gras. Il joue un rôle fondamental dans le développement du cerveau et de la rétine ainsi que dans la formation et la mobilité des spermatozoïdes.

 

Bénéfices pour la santé

Pour améliorer le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire :

Il est démontré que des apports réguliers en Oméga 3 atténuent la gravité des accidents cardio-vasculaires et diminuent le risque de mortalité. Ces propriétés seraient dues à l’action des Oméga 3 sur :

  • La fluidité du sang,
  • La diminution des taux de triglycérides dans le sang,
  • La diminution de la tension artérielle,
  • La régulation du rythme cardiaque.

Pour un bon fonctionnement du cerveau :

Les acides gras participent à l’architecture et au fonctionnement des membranes cérébrales. En effet, le DHA est l’un des constituants essentiels des membranes cérébrales et de la rétine.

Les Oméga 3, et notamment le DHA, sont indispensables à la croissance et au développement du cerveau pendant la période fœtale et la petite enfance. Des études scientifiques mettent en évidence l’effet du DHA sur le développement de la vision, de l’apprentissage et du quotient intellectuel (QI). Ainsi, les Oméga 3 pourraient favoriser les capacités d’apprentissage, et également permettre de conserver ses facultés intellectuelles le plus longtemps possible.

 

Mon corps et les oméga 3

 
 
 
 
 
 
Oméga 3 et la vision
  • Acuité visuelle
  • Fonctionnement de la rétine
Oméga 3 et les vaisseaux
  • Réduction du niveau de graisse dans le sang (Triglycérides)
  • Prévention de la formation de caillots sanguins
  • Entretien de la souplesse et la fluidité des membranes cellulaires
Rééquilibre de l'apport quotidien en acides gras essentiels
Oméga 3 comme anti-stress
  • Equilibre émotionnel
  • Optimisme, sérénité (Sérotonine-Dopamine)
Oméga 3 et le cerveau
  • Capacité de mémorisation et d'apprentissage
  • Faculté intellectuelle
  • Esprit vif
Oméga 3 et le cœur
  • Protection cardiovasculaire
  • Diminution des troubles du rythme cardiaque
Oméga 3 comme anti-inflammatoire
  • Protection des articulations
 

 

Les besoins en Oméga 3

Les Oméga 3 et leurs propriétés font l'objet de nombreuses recherches. Plusieurs pays, ainsi que l'Organisation Mondiale de la Santé, ont émis des recommandations au sujet de l'apport en Oméga 3, qui se résument ainsi :

  • AAL : de 0,8 g à 1,1 g/jour ;
  • EPA + DHA : de 0,3 g à 0,5 g/jour.
Pour obtenir 1,3 g d'Oméga 3 d'origine marine (EPA + DHA)
130 g de Sardine
50 g de Maquereau

 

Une raison de plus d'en manger

Les poissons sont recommandés parce qu´ils renferment des acides gras omega-3, dont l´acide alpha-linolénique (ALA), l´acide eicosapentaénoïque (EPA) et l´acide docosahexaénoïque (DHA), que l´on rencontre à des taux élevés dans les poissons.
Tous les poissons sont bons à consommer et contiennent, en proportions variables, divers nutriments et Oméga 3. Toutefois, Il y a deux catégories de poisson: les gras, plus riches en vitamines et en lipides (sardine, thon), et les poissons maigres (merlan), qui sont plus riches en protéines.
Le poisson se déguste sous toutes les formes: frais, congelé, en boite, une manière de diversifier et de faire apprécier le poisson.

Évaluer cet élément
(0 Votes)