Sa chair molle et fondante, délicate et parfumée, son goût fin et subtil font du merlu marocain un poisson très apprécié.

Poisson diététique par excellence, riche en protéines et faiblement calorique, le merlu marocain fournit tout un cocktail de minéraux et de vitamines.

 

Le merlu représente une source de protéines de qualité, il contient les neuf acides aminés essentiels à notre organisme. Ces protéines jouent un rôle clé dans la formation des enzymes digestives, des hormones et des tissus, comme la peau et les os.

S’il ne contient qu’une faible proportion de lipides, le merlu renferme de l’acide eicosapentaénoïque et de l’acide docosahexaénoïque, deux acides gras de la famille des omégas 3 dotés d’effets protecteurs sur le système cardiovasculaire.

Le Merlu présente enfin une concentration élevée en sélénium, oligo-élément dont les propriétés antioxydantes ont largement été démontrées.

Le merlu fournit d’importantes quantités de vitamines du groupe B, B12, B6 et de vitamine D. Sa chair offre d’intéressantes concentrations en minéraux et oligo-éléments, notamment en sélénium et en phosphore.

Nutriment Rôle
Vitamine D La vitamine D est étroitement impliquée dans la santé des os et des dents, en rendant disponible le calcium et le phosphore dans le sang, entre autres pour la croissance de la structure osseuse. La vitamine D joue aussi un rôle dans la maturation des cellules, dont celles du système immunitaire.
Calcium Le calcium est de loin le minéral le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposé dans les os, dont il fait partie intégrante. Il contribue à la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles (dont le cœur).
Acide pantothénique Aussi appelée vitamine B5, l’acide pantothénique fait partie d’une coenzyme clé nous permettant d’utiliser de façon adéquate l’énergie des aliments que nous consommons. Il participe aussi à plusieurs étapes de la synthèse (fabrication) des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine.
Sélénium Ce minéral travaille avec l’un des principaux enzymes antioxydants, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.
vitamine B12 Cette vitamine travaille de concert avec la vitamine B9 (acide folique) pour la fabrication des globules rouges dans le sang. Elle veille aussi à l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.
Phosphore Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Finalement, le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires.
Vitamine B6 Cette vitamine, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (des messagers dans l’influx nerveux). Elle interagit également dans la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.
Magnésium Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.
Potassium Dans l’organisme, il sert à équilibrer le pH du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. De plus, il facilite la contraction des muscles, incluant le cœur, et collabore à la transmission de l’influx nerveux.

100 Gde Merlu
90 KCalorie
Une portion de 100 g de Merlu
Acides aminésTryptophane: 0,205g
Thréonine: 0,803g
Isoleucine: 0,844g
Leucine: 1,488g
Lysine: 1,682g
Méthionine: 0,542g
Cystine: 0,196g
Phénylalanine: 0,715g
Tyrosine: 0,618g
Valine: 0,943g
Arginine: 1,096g
Histidine: 0,539g
Alanine: 1,108g
Acide aspartique: 1,875g
Acide glutamique: 2,734g
Glycine: 0,879g
Proline: 0,648g
Sérine: 0,747g
VitaminesRétinol: 30μg
Folacine, totale: 13μg
Niacine: 1,3mg
Acide pantothénique: 0,216mg
Riboflavine: 0,046mg
Thiamine: 0,056mg
Vitamine B-6: 0,156mg
Vitamine B-12: 2,3μg
Choline, totale: 65mg
Vitamine D: 1,4μg
Vitamine K: 0,1μg
Tocophérol, alpha: 0,3mg
LipidesAcides gras saturés totaux: 0,247g
Acides gras monoinsaturés totaux: 0,279g
Acides gras polyinsaturés totaux: 0,422g
Omega 3: 0,26g
Omega 6: 0,09g
Cholestérol: 67mg
MinérauxCalcium, Ca: 48mg
Fer, Fe: 0,34mg
Magnésium, Mg: 21mg
Phosphore, P: 222mg
Potassium, K: 249mg
Sodium, Na: 72mg
Zinc, Zn: 0,88mg
Cuivre, Cu: 0,031mg
Manganèse, Mn: 0,104mg
Sélénium, Se: 32,1μg

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)