Super User

Super User

Suivi et contrôle

jeudi, 21 mars 2013 14:56

Le Maroc a adopté une approche intégrée des dispositifs de suivi, de contrôle et de surveillance des activités de la pêche, des mesures de régulation et un système efficace de traçabilité qui permet de définir l’origine des produits de la pêche au niveau de toutes les étapes de la chaîne de valeur pour lutter contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée.
Les autorités marocaines assure un contrôle de l’amont à l’aval ;

  • Contrôle en mer des navires par la Gendarmerie Royale et la Marine Royale, et par VMS (dispositif de suivi des bateaux par satellite par le Centre National de Surveillance des Navires de Pêche). Pour les navires sous accord et la pêche du thon, le suivi est aussi assuré par les observateurs du Département de la Pêche Maritime embarqués à bord des navires.
  • Contrôle au débarquement et à la criée qui consiste en l’inspection des navires, des engins de pêche, des captures et des documents (déclaration des captures et journal des pêches), en l’identification-pesée et recoupement systématique avec les données de la déclaration des captures, et en l’inspection et vérification des captures à étaler, étalées et vendues.
  • Contrôle dans la chaîne de valeur des documents et exploitation de la traçabilité interne au niveau des établissements.

Le Maroc a instauré une procédure de certification de captures pour, d’une part renforcer le suivi et le contrôle du respect des mesures de gestion et d’aménagement des pêcheries, et d’autre part répondre aux exigences du marché international. Cette certification permet d’assurer que les produits débarqués par les navires nationaux découlent de prises effectuées en conformité avec les lois et règlements des pêches maritimes. Le Département de la Pêche Maritime marocain a investi dans un processus entièrement informatisé pour cette procédure de certification de captures assurant la traçabilité et les vérifications requises par cette procédure (automatisation des déclarations et traçabilité des captures).

 

 

Document téléchargeable :


Plans d’aménagement

mercredi, 20 mars 2013 14:20

Dans le cadre de la politique de préservation des ressources et afin de garantir leur exploitation durable, plusieurs plans d’aménagements ont été élaborés et d’autres ont été renforcés.

Réglementation

mercredi, 20 mars 2013 12:27

Les grands textes sur lesquels se base la réglementation des pêches au Maroc sont :

  • Le code de commerce maritime du 31 mars 1919, qui a constitué le début d’une réglementation des pêches. Il a surtout encouragé l’immatriculation des navires de pêche sous le pavillon marocain.
  • Le Dahir portant la loi n° 1-73-255 du 23 novembre 1973 formant le règlement sur la pêche.

La réglementation Nationale porte sur la gestion de l’accès à la pêche, les mesures de protection de la ressource (engins de pêche, zones de pêche, taille marchande des espèces, périodes d’arrêt de pêche, zones interdites, … etc.) et les plans d’aménagement instaurés. Elle porte aussi sur la manipulation et la préparation des poissons, la sécurité sanitaire des denrées alimentaires, les mesures de police sanitaire et vétérinaire, …etc. Cette réglementation se base sur différents textes législatifs (Dahirs, Décrets, Lois, Arrêtés) qui sont en réflexion continue pour établir un cadre juridique qui prend en considération l’évolution du secteur. Par ailleurs, des décisions, des circulaires, des notes, …etc., sont aussi utilisées comme base de gestion.

Le Maroc respecte l’ensemble des instruments internationaux en matière de sauvegarde des ressources halieutiques, notamment, le code de conduite pour une pêche responsable de la FAO, les mesures de gestion des thonidés formulées par l’ICCAT, les mesures de gestion de la CGPM et les mesures de protection de la CITES.

Recherche

mercredi, 20 mars 2013 11:53

La politique marocaine de gestion du secteur de la pêche maritime ne cesse de créer les conditions d’un développement durable à travers un aménagement responsable des ressources halieutiques et la préservation de leurs écosystèmes.

Le Maroc a mis en place une recherche halieutique performante comme outil indispensable pour une gestion durable des ressources halieutiques.

Cette politique de recherche halieutique repose sur une vision, claire et cohérente, qui concilie les enjeux écologiques, économiques et sociaux, afin d’assurer l’aménagement et la rationalisation de la gestion des ressources halieutiques et leur valorisation.

En outre, le Maroc entreprend toutes activités de recherche, études, actions expérimentales et travaux en mer ou à terre relatives à la préservation de la biodiversité du milieu marin, la lutte contre la surpêche, la veille à la reconstitution des stocks des espèces surexploitées, la protection des espèces menacées et la promotion des pratiques de pêche durable.

L’objectif global de cette dynamique de recherche halieutique, est de produire toute la connaissance et le conseil scientifique nécessaire à la gestion du secteur, pour mieux appréhender ses enjeux et formuler une expertise de qualité, tout en se donnant les moyens de répondre de manière efficiente aux attentes de la profession.

Crée  en 1996, l’institut National de Recherche Halieutique (INRH), acteur de référence de la recherche halieutique au Maroc, est chargé d'entreprendre toutes activités de recherche, études, actions expérimentales et travaux en mer ou à terre ayant pour objectifs l'aménagement et la rationalisation de la gestion des ressources halieutiques et aquacoles et leur valorisation.

A cet effet, il est chargé de ;

  • L’évaluation des ressources halieutiques et le suivi de leur exploitation.
  • La surveillance de la qualité et de la salubrité du milieu marin.
  • L’étude du fonctionnement des écosystèmes marins et littoraux.
  • L’essai des techniques de pêche et la valorisation des produits de la mer.
  • La recherche et la contribution au développement de l’aquaculture marocaine.
 

Lien vers :


www.inrh.ma