Super User

Super User

Algues

mardi, 26 mars 2013 13:58

Le plan d’aménagement des algues a pour objectifs la préservation du stock, l'organisation de l'activité, la préservation des emplois, l'augmentation de la valorisation du produit et ce, via des mesures de gestion intégrant la détermination de l’effort de pêche, de la zone de pêche et du repos biologique. En 2010 des instruments d'accompagnement ont été établis afin de garantir le respect des mesures instaurées par le plan d'aménagement.

 

 

Mesures de gestion

Le plan d’aménagement des algues fixe les principes suivants :

  • Interdiction de la récolte des algues marines de la famille des floridées, du 1er Octobre au 30 Juin de chaque année ;
  • Interdiction de la récolte des algues pendant la nuit ;
  • Le ramassage sur les côtes des algues détachées est autorisé, leur arrachage est strictement interdit ;
  • Instauration du système de traçabilité des algues marines et de l'agar agar le long des circuits de commercialisation depuis la production jusqu'à l'exportation ;
  • Soumission des algues brutes et de l'agar agar au régime des licences à l'exportation ;
  • Instauration d'un quota à l'export des algues marines et de l'agar agar : valorisation de 80 % de cette ressource via l'industrie nationale de transformation (Agar Agar) permettant ainsi la génération d'une plus grande valeur ajoutée et 20 % des exportations à l'état brut.

 

Références juridiques

  • Décret n° 2-01-2726 du 22 Rabii I 1423 (4 Juin 2002) fixant les conditions et les modalités de pêche et de ramassage des algues marines ;
  • Arrêté ministériel n° 1511-04 du 06 Août 2004 réglementant le pêche et le ramassage des algues marines dans certaines zones maritimes du littoral atlantique, qui sont abrogées par l'arrêté n° 1905-10 du 29 Juin 2010 réglementant la pêche et le ramassage des algues marines dans certaines zones maritimes du littoral atlantique ;
  • Arrêté n° 1118-93 du 1er Octobre 1993 relatif à l'interdiction temporaire de pêche des algues marines sur le littoral atlantique.
  • Arrêté  du ministre de l'Agriculture et de la Pêche Maritime n° 1905-10 du  29 Juin 2010 réglementant la pêche et le ramassage des algues marines dans certaines zones maritimes du littoral atlantique ;
  • Arrêté du ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime n° 1906-10 du 29 Juin 2010 réglementant la pêche et le ramassage des algues marines «Agarophytes» de la catégorie A dans la Lagune de Nador (Sebkha Bou Areg) ;
  • Arrêté du commerce extérieur n° 1934.10 du 24 Rajab 1431 (7 Juillet 2010) complétant l'arrêté n° 1308-94 du 7 Kaada 1414 (19 Avril 1994) fixant la liste des marchandises faisant l'objet des mesures de restriction quantitatives à l'exportation portant soumission des algues brutes et de l'agar agar au régime des licences à l'exportation.

 

Thons

mardi, 26 mars 2013 13:56

Le plan d’aménagement de la pêcherie du thon vise l’exploitation durable, équitable et responsable de cette espèce, et s’inscrit dans le cadre des engagements du Maroc vis-à-vis des dispositions de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (ICCAT).
Le Maroc est un passage obligé pour le thon rouge lors de sa migration de reproduction de l’Atlantique vers la Méditerranée (lieu de ponte), et lors de son retour de la Méditerranée vers l’Atlantique (migration trophique).

Ce plan permet de renforcer le système de suivi de l'application des mesures de gestion nationales et internationales (ICCAT).

 

 

Mesures de gestion

   Le pan d’aménagement de la pêcherie du thon ( thon rouge et thon obèse ) fixe :
  • La zone de pêche autorisée ;
  • La distance de la côte autorisée ;
  • Le quota est déterminé par l’ICCAT annuellement ;
  • Les engins de pêche autorisés ;
  • Les périodes de pêche autorisées ;
  • Les tailles autorisées ;
La pêche sportive et récréative du thon au Maroc est interdite dans l’Atlantique et la Méditerranée toute l’année.

 

Crevette

mardi, 26 mars 2013 13:52

Le plan d’aménagement de la pêcherie crevettière, mis en place depuis le 1er janvier 2011 et révisé pour la campagne 2013, vise à garantir le redressement du stock des crevettes et assurer une exploitation rationnelle et durable de cette ressource. Ceci, à travers la révision du mode de gestion actuel et son adaptation aux spécificités de la pêcherie et aux particularités de chacun des segments de pêche impliqués dans la pêcherie (la flotte hauturière et côtière). Ce plan introduit des mesures d’urgence à court terme et d’autres mesures à long terme.

 

 

Mesures de gestion

Les principales mesures à court terme concernent la protection des zones de ponte et des zones de recrutement des crevettes par un arrêt de l’activité de pêche et l’instauration de zones de cantonnement. Le plan fixe :

  • La zone de pêche autorisée ;
  • Les espèces aménagées ;
  • La distance de la côte autorisée ;
  • Les périodes et zones de fermetures de la pêche ;
  • Les engins de pêche autorisés ;
  • La taille autorisée.

Les mesures à long terme, quant à elles, viendront consolider les mesures d’urgence précitées, à travers la mise en place d’un système de quota applicable à tous les navires opérant dans la pêcherie crevettière.

 

Poulpe

mardi, 26 mars 2013 13:17

Le plan d’aménagement de la pêcherie poulpière vise la préservation de cette ressource via des mesures de gestion pour la reconstitution du stock de poulpe, la consolidation des investissements engagés dans cette pêcherie à un niveau assurant la rentabilité et la durabilité des intervenants, et la maximisation des retombées socio-économiques dégagées de cette pêcherie.

 

 

Mesures de gestion

En 2001 : la mise en place du premier plan d’aménagement de la pêcherie poulpière, introduisant un nouveau mode de gestion par l’application du système de plafonnement de captures comme mesure complémentaire aux mesures appliquées dans la gestion de l’effort de pêche et la préservation des stades sensibles de l’espèce.

 

En 2004 : Révision du plan d’aménagement en incorporant de nouvelles mesures de gestion.

  • L’organisation de la pêche en deux campagnes, une « Hiver » et une « Eté » et deux périodes d’arrêt de pêche (Printemps et Automne) ;
  • La fixation du quota global exploitable fixé pour chaque campagne de pêche et sa répartition entre les trois segments ciblant cette ressource (Pêche Artisanale, Pêche Côtière et Pêche Hauturière) conformément à la clé de répartition fixée dans le plan d'aménagement de 2004.

Les mesures de gestion, les conditions de reprise de campagne (TAC global, quota par segment, zone de pêche, ..) et les périodes d’arrêt de pêche dans l’unité d’aménagement de la pêcherie poulpière sont fixées par des décisions.

 

En 2011-2012 : Etude de renforcement du plan d’aménagement de la pêcherie poulpière. Le nouveau plan d’aménagement prévoit la définition annuelle du quota global (TAC) après réalisation de campagnes de prospection par l’INRH et la répartition en quotas individuels, des fermetures saisonnières et la gestion de la capacité de pêche, l’organisation de la pêche artisanale ainsi que le suivi et le contrôle des captures et du marché.