Une chair brillante et rouge vif lorsqu’elle est crue, une chair cuite ou mi-cuite ferme mais des filets qui se séparent nettement sous la fourchette, un goût très apprécié des connaisseurs : le thon rouge marocain est une valeur sure de la gastronomie de la mer, qui se prête bien à des recettes où s’associent par exemple l'huile d'olive, l'ail ou les tomates.

Moins gras qu'on ne le croit généralement, peu calorique, le thon rouge marocain renferme les fameux oméga 3 qui jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et le développement de certains cancers. Il est aussi une source indispensable de protéines d'excellente qualité nécessaires à la croissance. Il fournit également une quantité de vitamines, qui contribuent au bon fonctionnement du système nerveux. Enfin, riche en fer, ainsi qu'en magnésium et en sélénium, ce poisson goûteux permet de se faire plaisir tout en faisant le plein de nutriments essentiels.

 

Comme les autres pélagiques, le thon rouge contient des matières grasses, en particulier les acides gras oméga-, qui permettent notamment de diminuer le risque de maladies cardiovasculaires, grâce à l’action des acides eicosapentaénoïque (AEP) et docosahexaénoïque (ADH), qui agissent comme précurseurs de messagers chimiques favorisant un bon fonctionnement des systèmes immunitaire, circulatoire et hormonal ; ils permettent de réduire la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots sanguins, diminuant ainsi les risques d’athérosclérose. Le thon rouge renferme aussi les neuf acides aminés essentiels (ceux qui ne sont pas produits par notre organisme et qui doivent provenir de notre alimentation), qui servent à la formation des enzymes digestives et des hormones, de même qu’à construire, réparer et maintenir les tissus, comme la peau, les muscles et les os.

Le thon rouge constitue une excellente source de vitamines du groupe B, notamment vitamines B12 et B3. Il apporte également de la vitamine D et de la vitamine A. Sa chair offre de fortes concentrations en minéraux et oligo-éléments, notamment en sélénium et phosphore.

Nutriment Rôle
Vitamine B1 Appelée aussi thiamine, la vitamine B1 fait partie d'une coenzyme nécessaire à la production d'énergie, principalement à partir des glucides que nous ingérons. Elle participe aussi à la transmission de l'influx nerveux et favorise une croissance normale.
Vitamine D La vitamine D est étroitement impliquée dans la santé des os et des dents, en rendant disponible le calcium et le phosphore dans le sang, entre autres pour la croissance de la structure osseuse. La vitamine D joue aussi un rôle dans la maturation des cellules, dont celles du système immunitaire.
Fer Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs.
Acide pantothénique Aussi appelée vitamine B5, l’acide pantothénique fait partie d’une coenzyme clé nous permettant d’utiliser de façon adéquate l’énergie des aliments que nous consommons. Il participe aussi à plusieurs étapes de la synthèse (fabrication) des hormones stéroïdiennes, des neurotransmetteurs et de l’hémoglobine.
Sélénium Ce minéral travaille avec l’un des principaux enzymes antioxydants, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.
vitamine B12 Cette vitamine travaille de concert avec la vitamine B9 (acide folique) pour la fabrication des globules rouges dans le sang. Elle veille aussi à l’entretien des cellules nerveuses et des cellules fabriquant le tissu osseux.
Phosphore Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents. De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la normale le pH du sang. Le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires.
Vitamine B6 Cette vitamine, aussi appelée pyridoxine, fait partie des coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la synthèse (fabrication) des neurotransmetteurs (des messagers dans l’influx nerveux). Elle interagit également dans la fabrication des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Cette vitamine joue enfin un rôle dans la formation de certains composants des cellules nerveuses et dans la modulation de récepteurs hormonaux.
Vitamine B2 Cette vitamine est aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.
Vitamine B3 Appelée aussi niacine, la vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d'énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l'alcool que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normal.
Magnésium Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.
Vitamine A Le rétinol est une des formes actives de la vitamine A dans l’organisme. Celle-ci est une des vitamines les plus polyvalentes, jouant un rôle dans plusieurs fonctions de l’organisme. Entre autres, elle favorise la croissance des os et des dents, maintient la peau en bonne santé et protège contre les infections. De plus, elle joue un rôle antioxydant et favorise une bonne vision, particulièrement dans l’obscurité.

100 Gde Thon Rouge
144 KCalorie
Une portion de 100 g de Thon Rouge
Acides aminésTryptophane: 0,261g
Thréonine: 1,023g
Isoleucine: 1,075g
Leucine: 1,896g
Lysine: 2,142g
Méthionine: 0,69g
Cystine: 0,25g
Phénylalanine: 0,911g
Tyrosine: 0,787g
Valine: 1,202g
Arginine: 1,396g
Histidine: 0,687g
Alanine: 1,411g
Acide aspartique: 2,388g
Acide glutamique: 3,482g
Glycine: 1,12g
Proline: 0,825g
Sérine: 0,952g
VitaminesRétinol: 655μg
Folacine, totale: 2μg
Niacine: 8,654mg
Acide pantothénique: 1,054mg
Riboflavine: 0,251mg
Thiamine: 0,241mg
Vitamine B-6: 0,455mg
Vitamine B-12: 9,43μg
Choline, totale: 65mg
Vitamine D: 5,7μg
Tocophérol, alpha: 1mg
LipidesAcides gras saturés totaux: 1,257g
Acides gras monoinsaturés totaux: 1,6g
Acides gras polyinsaturés totaux: 1,433g
Omega 3: 1,29g
Omega 6: 0,09g
Cholestérol: 38mg
MinérauxCalcium, Ca: 8mg
Fer, Fe: 1,02mg
Magnésium, Mg: 50mg
Phosphore, P: 254mg
Potassium, K: 252mg
Sodium, Na: 39mg
Zinc, Zn: 0,6mg
Cuivre, Cu: 0,086mg
Manganèse, Mn: 0,015mg
Sélénium, Se: 36,5μg

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)