Le terme Céphalopode désigne des espèces très évoluées des mollusques, ils sont caractérisés par leur intelligence et leur capacité de changer de couleur et de s’adapter à l’environnement. Les céphalopodes ont la tête bien distincte couronnée de huit ou dix tentacules garnis de ventouses servant à retenir les proies. En cas de danger, ils peuvent libérer un nuage d'encre pour troubler l'eau et dissimuler leur fuite. Les principales espèces des céphalopodes des mers marocaines sont les poulpes, les calmars et les seiches ; Les poulpes ont 8 tentacules de même longueur, Les calmars et les seiches en ont 10 (8 courts et 2 très longs).

Les techniques de pêche utilisées ciblant ces espèces sont le chalut de fond, lignes à main, pots, filets lamparo.

 

Calamar : Loligo Vulgaris

Ce céphalopode a plusieurs noms : calmar, vrais calamar, encornet. C’est une espèce à corps allongé et pointu à son extrémité postérieure, dotée de deux nageoires latérales et possède un os interne très fin, qui ressemble à une plume. La tête, bien distincte, est couronnée de 10 bras, musclés et munis de ventouses, dont deux bras sont plus grands pour la capture des proies.

La longueur commune du manteau est de 15 à 25 cm, maximale jusqu’à 40 cm.

Le calmar est une espèce néritique, semi-pélagique, effectuant des migrations verticales saisonnières entre 20 à 250 m de profondeur.

Poulpe : Octopus Vulgaris

Appelé également pieuvre, Rottala, Azaiz ; elle est l’espèce la plus évoluée des mollusques. Le poulpe a le corps mou, globulaire qui se rétrécit légèrement à la jonction avec la tête. Il est recouvert de mucus, dépourvu de nageoire et de coquille interne.  Les bras sont situés autour de la bouche et possèdent deux rangées de ventouses, ils sont au nombre de huit,  dont les latéraux sont plus longs que les ventraux et dorsaux.

La longueur commune du manteau est de 10 à 20 cm.

C’est une espèce benthique côtière, qui vit jusqu’à 100 m de profondeur dans les fonds rocheux et sableux. Elle est solitaire et effectuée des migrations saisonnières.

Seiche : Sepia Officinalis

Céphalopode assez trapu. Le manteau est rayé et recouvre la coquille interne ou sépion, d’une longueur commune de 15 à 25 cm maximale jusqu’à 35cm. La tête possède 10 tentacules munis de ventouses qui entourent la bouche, dont deux sont plus longs et rétractiles.  Les ventouses forment 5 à 6 rangées, les médianes sont modérément plus grandes.

C’est une espèce démersale, néritique, qui affectionne les fonds mixtes, sableux, vaseux ou d’herbiers de la côte jusqu’à environ 150 m de profondeur mais elle est plus abondante au dessus de 100 m.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)